Les rapports de l'Inspection générale de l'administration

En janvier 2014, l’inspection générale de l’administration a mené une mission d’évaluation sur l’organisation et les missions des centres de gestion et du CNFPT, à la demande de la ministre chargée de la Fonction publique.
Deux rapports ont été produits : le premier, remis en mai 2014, porte sur l'organisation et les missions des Centres de gestion et du CNFPT ; le second, remis en août 2014, fait le bilan de la loi du 19 février 2007 en matière de formation.

- Le rapport de mai 2014 livre des signes de reconnaissance du chemin parcouru par le CNFPT depuis 2009. En effet, l’IGA constate « un effort de modernisation et d'amélioration depuis quelques années, apprécié des élus et des agents ».
Le rapport met également en exergue « une plus grande homogénéité des prestations sur tout le territoire grâce notamment à l'élaboration d'une offre nationale » et le fait que le CNFPT « renforce son pilotage, harmonise ses pratiques et homogénéise son offre ».

- Le second rapport met en valeur les évolutions concrètes du CNFPT, en matière d'offre de formation, depuis l'adoption de son projet national de développement (PND) :
• Si l'IGA souligne que le volume de formation des agent.e.s territoriaux.ales - celles réalisées par le CNFPT et de nombreux.euses autres opérateur.rice.s - tarde à retrouver son niveau de 2007*, elle met en évidence que le CNFPT, pour sa part, est à contre-courant de cette tendance nationale. L’établissement a augmenté notablement son volume de formation depuis 2007, et ce malgré la forte réduction de la durée des formations d'intégration des agent.e.s de catégories A (de 90 à 5 jours) et B (de 60 à 5 jours).
• Si l'IGA, examinant le total des actions de formation délivrées à l'échelle nationale - celles réalisées par le CNFPT mais aussi nombre d'autres opérateur.rice.s - relève par ailleurs un « moindre accès à la formation dans les communes de moins de 3 500 habitants », elle reconnaît que l'activité de formation du CNFPT a réussi, quant à elle, à être équitable en matière de répartition entre catégories de collectivités territoriales.
• D'autres évolutions statistiques positives sont relevées dans le champ des objectifs du PND, notamment celles en direction des agent.e.s de catégorie C qui, désormais, exercent davantage leur droit à la formation qu'en 2007.
• Tout en reconnaissant que le processus de construction de l'offre (nationale et régionale) de formation du CNFPT est « complexe » et « interactif », l'IGA constate que l'offre de formation s'est modernisée.

Au total, à travers ce rapport, le CNFPT est salué comme ayant « joué un rôle prépondérant » dans la mise en valeur de la réforme de 2007. Son offre est reconnue comme mieux adaptée.
Elle est présentée comme permettant une « véritable offre de parcours de formation ».

 * Totaux de 3,1 journées formation stagiaires en 2007 à 2,64 en 2011 pour la fonction publique territoriale.